C’est la rentrée ! Comment organiser l’accueil de vos apprenti(e)s pour assurer leur santé et leur sécurité.

Parce qu’il fait son entrée dans le monde du travail et apprend le métier, l’apprenti est plus vulnérable aux risques professionnels que les autres travailleurs. Il doit donc faire l’objet d’un encadrement spécifique afin de préserver sa santé et assurer sa sécurité.

Assurer un bon accueil

 

Le saviez vous ? Les moins de 25 ans ont 4 fois plus de risques d’être victimes d’un accident du travail que les autres travailleurs !

Bien accueillir l’apprenti(e) favorise son intégration et son évolution dans le monde professionnel tout en privilégiant la politique de santé et de sécurité au travail.

L’employeur veillera à mettre en place une procédure d’accueil avec une personne référente disponible et compétente qui puisse accompagner l’apprenti(e) notamment sur :

  • La visite de l’entreprise (administration, lieux de pause, ateliers, …) et son fonctionnement,
  • Les conditions d’accès et le plan de circulation,
  • Sa présentation à l’ensemble du personnel,
  • Les risques propres au poste de travail et les mesures prises pour y remédier,
  • L’obligation de porter des équipements de protection individuelle fournis par l’entreprise,
  • L’utilisation du téléphone portable,
  • L’interdiction de consommation d’alcool et/ou de drogues sur le chantier, l’atelier,
  • Le suivi médical et les coordonnées du service de prévention et de santé au travail.

Avez-vous pensé au livret d’accueil ?

Le livret d’accueil est un document qui comprend de nombreuses informations indispensables pour former et intégrer au plus vite votre salarié(e) dans votre entreprise. Il a pour objectifs de développer l’intégration et l’autonomie des nouveaux arrivants en leur donnant l’occasion de :

  • Se repérer facilement au sein de votre structure,
  • S’imprégner des valeurs et du fonctionnement de l’entreprise,
  • Prendre connaissance de la réglementation en vigueur et des conventions applicables, ou encore de ses droits et de ses devoirs en tant que salarié(e).

C’est une véritable boîte à outils, contenant des informations accessibles et pratiques. 

Une surveillance médicale adaptée

Comme tout salarié, l’apprenti(e) bénéficie d’une visite médicale lors de son embauche.

Les jeunes travailleurs de moins de 18 ans  (à l’exception de ceux affectés sur des travaux interdits susceptibles de dérogations) font l’objet d’une visite d’information et de prévention (VIP)  préalablement à leur affectation sur le poste par un professionnel de santé.

Un examen médical d’aptitude doit être obligatoirement réalisé par le médecin du travail si l’apprenti(e) est affecté(e) à des risques particuliers et/ou a des travaux réglementés. Cet examen doit avoir lieu avant son embauche.

Des questions concernant le suivi individuel ? N’hésitez pas à contacter votre service de prévention et de santé au travail.

Travaux interdits – Travaux réglementés

Un jeune de moins de 18 ans ne peut pas effectuer de travaux comportant des risques pour sa santé ou sa sécurité. Toutefois, pour les besoins de sa formation, il peut être employé à certains travaux réglementés.

Travaux interdits

Aucune dérogation n’est possible.

  • Travaux exposant aux vibrations mécaniques : usage de marteaux-piqueurs ou d’engins de chantier.
  • Travaux exposant au risque électrique sous tension,
  • Travaux comportant des risques d’effondrement et d’ensevelissement : travaux de blindage, de fouilles, de galeries, d’étaiement,

Travaux réglementés

Ces travaux peuvent être autorisés sous réserve d’une déclaration préalable aux services de l’Inspection du travail.

  • Travaux exposant à des agents chimiques dangereux : produits, poussières, amiante,
  • Conduite d’engins de manutention et de levage,
  • Travaux nécessitant l’utilisation de machines dangereuses : perceuse, scie circulaire, machines d’ateliers, …
  • Travaux temporaires en hauteur,
  • Montage et démontage d’échafaudages,
  • Port de charges lourdes : le jeune peut effectuer des travaux de manutentions manuelles excédant 20 % de son poids APRÈS avis médical favorable,

Employeur, pensez à réaliser et formaliser l’évaluation des risques professionnels de l’apprenti(e) dans votre document unique !