COVID19 – Masques et activités professionnelles

Utilité, destinataires, mode d’emploi : votre service de santé au travail vous informe.

Le masque anti-projections (de type « chirurgical »)

COVID19 Masque chirurgicalC’est le plus répandu et le plus souvent en papier. Il est destiné à éviter la projection vers l’entourage des gouttelettes émises par celui qui porte le masque.

Il protège également celui qui le porte contre les projections de gouttelettes émises par une personne en vis-à-vis.
Ce type de masque est réservé aux professionnels de santé ainsi qu’aux professionnels d’autres professions.

Le masque de protection respiratoire individuelle (de type FFP2)

COVID19 Masque FP2C’est un masque filtrant destiné à protéger le porteur contre les risques d’inhalation d’agents infectieux transmissibles par voie aérienne. Il le protège à fortiori aussi contre le risque de transmission par gouttelettes. Le port de masques de type FFP2 est réservé exclusivement aux personnels hospitaliers, formés, en contact étroit et prolongé avec des cas confirmés et qui réalisent des gestes médicaux invasifs et aux personnes à risque majeur d’exposition (proximité de moins d’un mètre d’une personne malade), tels que les professionnels de santé au contact des malades.

Une fois mis en place, le masque ne doit plus être touché. Une fois enlevé, il ne doit pas être réutilisé. Il doit être changé immédiatement en dehors de la présence du patient, chaque fois qu’il est souillé, mouillé, ou mal positionné sur le visage dans une poubelle munie d’un sac plastique (de préférence avec couvercle et à commande non manuelle). Après avoir enlevé et jeté le masque, procéder à une friction hydroalcoolique des mains.

Les masques « grand public »

Les masques « grand public filtration supérieure à 90% » sont des masques en tissu, le plus souvent lavables et réutilisables, destinés à prévenir la projection de gouttelettes, filtrant des particules émises d’une taille égale ou supérieure à 3 microns.

Ils sont principalement destinés à des individus dans le cadre de leur activité professionnelle et peuvent également être proposés au plus grand nombre. Ils permettent de renforcer la protection de l’ensemble d’un groupe portant ces masques, notamment des collègues ou des tiers évoluant dans l’environnement immédiat de travail. En outre, des masques « grand public filtration supérieure à 90% » spécifiques sont destinés à l’entourage des personnes en situation de handicap auditif (personnes sourdes et malentendantes) : ils comportent une fenêtre transparente au milieu du masque. 
Ces masques répondent à une protection sanitaire dans la crise de la Covid-19 conformément au décret n° 2021-76 du 27 janvier 2021.

En entreprise

Le protocole national en entreprise (version du 30/06/2021) précise :

À la suite de l’actualisation des connaissances scientifiques sur la transmission du virus par aérosols et compte tenu des recommandations du HCSP en date du 28 août 2020 et des 14, 18 et 20 janvier 2021, le port du masque est systématique au sein des entreprises dans les lieux collectifs clos. Il s’agit soit d’un masque « grand public filtration supérieure à 90% » (correspondant au masque dit de « catégorie 1 »), soit d’un masque de type chirurgical ». Il est associé au respect d’une distance physique d’au moins un mètre entre les personnes, de l’hygiène des mains, des gestes barrières, ainsi que du nettoyage, de la ventilation, de l’aération des locaux, de la mise en œuvre d’une politique de prévention et de la gestion des flux de personnes.

Dans ses recommandations du 20 janvier 2021, le Haut Conseil de la Santé Publique précise que ne sont pas considérés comme mesures de protection efficaces :

• Les masques en tissu « maison » même s’ils ont été fabriqués en suivant les normes AFNOR SPEC S76-001 (absence de vérification de leur performance de filtration),
• Les masques grand public en tissu fabriqués par un industriel, selon la norme AFNOR SPEC S76-001 de catégorie 2, ou pour lequel la catégorie AFNOR n’est pas connue (portés par le cas et le contact),
• Les visières en plastique transparent portées seules.

Un masque n’est efficace que s’il est bien porté

Comment l’utiliser et l’enlever correctement ?

Mettre le masque :

  • Se laver les mains,
  • Prendre le masque bord rigide vers le haut, la face colorée à l’extérieur et non contre la bouche,
  • Attacher le masque soit par les élastiques derrière les oreilles, soit par les liens bien serrés (d’abord sur le haut de la tête, puis sur la nuque) pour bien l’ajuster,
  • Appliquer soigneusement le masque de façon à recouvrir son nez : mouler le bord rigide du haut du masque sur la racine du nez avec un ou deux doigts des 2 mains opposées, abaisser le bas du masque sous le menton,
  • Ne pas le toucher, ni le replacer avec des mains souillées.

Ôter le masque :

À jeter dès qu’il est mouillé ou souillé. Enlevez-le par l’arrière (ne pas toucher le devant), jetez-le dans une poubelle si possible équipée d’un couvercle et munie d’un sac plastique, puis lavez-vous les mains avec du gel hydroalcoolique ou du savon et de l’eau.

Un usage unique :

  • Masque chirurgical et FFP2 : En raison de l’humidité provoquée par la respiration, l’efficacité des masques chirurgicaux n’est garantie que 3 à 4 heures. Quant aux masques FFP2, leur durée de protection varie entre 3 et 8 heures. Il est donc indispensable de les changer régulièrement. Enfin, le masque est à usage unique : il ne peut en aucun cas être lavé pour être réutilisé mais être jeté à la poubelle après utilisation.
  • Masque non sanitaire à usage des professionnels (Catégorie 1) : Le temps de port est limité à 4 heures. Sans indication de leur réutilisation, ils sont à usage unique.

Votre médecin du travail est à votre disposition pour tout demande d’information concernant l’utilisation des masques dans votre entreprise.

N’hésitez pas à le contacter.